Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vie des Saints de l'Eglise Orthodoxe et petite histoire des églises de France

Saint Féodor Kouzmitch (20 janv.)

Saint Féodor Kouzmitch de Tomsk

Saint Féodor Kouzmitch de Tomsk

   Saint Féodor Kouzmitch de Tomsk    En automne 1836 un étranger, ressemblant à un pèlerin pauvre ou à un vagabond, fut interpellé par la police de Krasnoufimsk dans le gouvernement de Perm. L'homme, qui n'avait pas de passeport intérieur, déclara se nommer Féodor Kouzmitch, mais refusa de donner toute autre information sur son identité. Son allure pleine de noblesse inspira la sympathie des policiers qui se contentèrent de l'envoyer sous escorte à Zercaly, dans le gouvernement de Tomsk en Sibérie. Féodor s'installa dans une distillerie et y mena la vie ascétique jusqu'en juin 1842. Il fut alors transféré dans le village de cosaques de Belojarsk, où un cosaque fortuné lui fit construire une cellule. Quelques temps après, il retourna à Zercaly, fut hébergé dans la demeure d'un déporté, puis il s'installa dans une cellule que les habitants lui avaient bâtie. Durant cette période, cet ascète, qui manifestait une distinction aristocratique, acquit une grande popularité dans la population. Il vivait de manière très modeste, n'ayant dans sa cellule qu'un lit, deux ou trous chaises et une table, sur laquelle était déposée des livres de prières. Il ne se nourrissait guère que de pain et d'eau, et passait son temps libre en prière. Comme on lui attribuait le don de clairvoyance, nombre de chrétiens venaient auprès de lui pour prendre conseil. Il leur prodiguait un enseignement clair et simple sur les principes évangéliques, à l'aide d'allégories et d'exemple pris à la vie quotidienne, et enseignait aux enfants à lire et à écrire, en leur inspirant l'amour des vertus. Mais ce succès auprès du peuple et le mystère qui entourait sa personne attirèrent l'opposition farouche de certains membres du clergé. Certains le soupçonnaient d'hérésie où d'être possédé, d'autres pensaient qu'il était un évêque caché. Toujours est-il que toute la région parlait de lui...

Tomsk - Sibérie.

Tomsk - Sibérie.

            ...En 1857, il fit la connaissance de Sémion Théofanovitch Khromov, riche marchand de Tomsk, qui l'invita à venir vivre dans son domaine et fit bâtir pour lui une cellule, à quatre kilomètres de la cité. En 1859, Féodor tomba gravement malade et, sur les instances de son bienfaiteur, il lui dévoila, dit-on, sa véritable identité. Rétabli, il reprit sa vie ascétique ; mais au cours d'une visite à un ancien ami au village de Belojarsk, il tomba de nouveau malade et, ramené à Tomsk, il s'endormit en paix le 20 janvier 1864. En 1904, on édifia une chapelle sur sa tombe, qui était un lieu de pèlerinage et une source de miracles pour les habitants de la région.

Après son décès, on révéla que le starets recevait secrètement des visites de hauts personnages de la cour et entretenait une correspondance avec Saint-Petersbourg et Kiev. En 1866, le marchand Khromov remit à l'empereur Alexandre II des papiers secrets du starets de Tomsk. On rapporta alors que le Tsar Alexandre Ier ne serait pas mort, comme on le croyait, en Crimée en 1825  1 , mais qu'il aurait reçu la bénédiction du métropolite Philarète de vivre en ascète. Il aurait visité saint Séraphim de Sarov et, après le repos de ce dernier, se serait rendu à Krasnoufimsk, sous l'apparence du mystérieux Féodor. Mais on n'a jamais pu avoir la confirmation de cette tradition.

 

 1  De fait, l'empereur mourut dans des circonstances mystérieuses, et la dépouille qu'on transféra de Crimée, deux mois après son décès, ne fut pas reconnue comme le corps du Tsar.

 

Source : Le Synaxaire. Vie des Saints de l'Eglise Orthodoxe par le hiéromoine Macaire. Monastère de Simonos Pétra au Mont Athos.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article